Retour au site Maximomes Maximômes
Le forum des familles nombreuses !
 
 FAQ | Rechercher |  Liste des Membres |  Groupes d'utilisateurs 
 Profil | Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 S'enregistrer |  Connexion 
Il y a actuellement 0 utilisateur(s) sur le Chat    [ Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour rejoindre le Chat ]
Internat en 6ème
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet  toutes les discussions
  | Voir le sujet précédent | Voir le sujet suivant | Version imprimable 
Auteur Message
sara
Légende d'or
Légende d'or


Inscrit le: 19 Mai 2004
Messages: 3338
Localisation: Pyrénées

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 11:08 am    Sujet du message: Internat en 6ème Répondre en citant

Notre fils de 11 ans a fait sa rentrée en septembre dans un collège situé à 50 mn de chez nous pour faire une section sport-montagne (escalade, raquettes, spéléo...) ; il y est donc interne toute la semaine, sans possibilité de revenir le mercredi après-midi car pas de transport scolaire + activités UNSS pour lesquelles il a voulu partir.
La décision venait de lui, il était ultra motivé nous avions quelques doutes sur sa capacité à gérer l'internat mais on avait décidé de le soutenir, on trouvait ça chouette d'avoir un tel projet.
Depuis septembre, la vie à l'internat est vraiment difficile pour lui : les débuts de période sont hyper rudes ainsi que les débuts de semaine (lundi,mardi) : il nous appelle en pleurs et nous n’arrivons pas du tout à le consoler ces soirs-là.
Ensuite, cela se passe mieux dans la semaine : il aime vraiment toutes les activités qu'il peut faire là-bas (il a une demi-journée de sport en plus d'un élève classique de 6ème), il commence les sorties ski avec l’internat la semaine prochaine, les cours se passent vraiment bien, nous avons eu la 1ère rencontre parents-profs et tous ont souligné sa motivation et son sérieux...
Bref, on s'était fixé décembre pour prendre une décision : soit le faire revenir dans son collège de secteur où sont allées ses trois sœurs, soit le maintenir dans celui-ci malgré les difficultés.
Nous n'avons pas réussi à prendre de décision, lui est ambivalent : il trouve ça difficile mais souhaite quand même continuer au moins jusqu'à la fin de l'année (sauf quand il nous appelle en pleurs le lundi soir ou qu'il nous envoie des SMS "vous me manqué..."(sic)) Les copains autour de nous ont plutôt un message du genre "pourquoi vous vous acharnez, il est jeune, ect."
Nous on hésite beaucoup : on a l'impression que le retour serait aussi assez dur à vivre pour lui et que notre rôle de parents est de l’accompagner, que sur le moyen terme cela sera sûrement plus enrichissant pour lui de rester dans ce collège...
Bref, j'aurais aimé avoir vos avis sur ce sujet, je suis vraiment dans le flou et cela me mine pas mal... Merci à toutes
_________________
Sara, 3 belettes et 1 belot
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rlullier
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 21 Mar 2005
Messages: 19201
Localisation: Annecy (Haute-Savoie)

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 11:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Vu ce que tu racontes, j'aurais déjà mis fin à cette expérience (un enfant de 11 ans qui pleure plusieurs fois par semaine 'est pas "bien" là où il est, je trouve) . Et je chercherais du côté de chez moi des activités extrascolaires qui lui plaisent (je pense au CAF,par exemple).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LAB
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 10 Mar 2006
Messages: 12968
Localisation: dans la boucle

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 11:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai été interne en 6eme, ce fut l'année la plus difficile, j'ai été interne jusqu'en terminale. La première année les retours ont été très difficiles ensuite j' ai un super souvenir de l'internat. Il a l'air de s'y plaire en tout cas dans la semaine, j'écarterais tout problème plus grave genre harcèlement et je l'encouragerais à continuer.
_________________
Pour rire, ça fait du bien: http://www.legorafi.fr/


Dernière édition par LAB le Sam Jan 20, 2018 12:10 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Gwenaelle
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 04 Déc 2003
Messages: 17800

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 12:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cela doit être dur pour vous..nous avons vécu ça de septembre jusqu'aux vacances de la Toussaint pour notre deuxième, et elle avait presque 18 ans..impossible de se faire à l'idée de vivre loin de nous, du brouhaha familial..tous les dimanches soirs, des pleurs avant de prendre son train!
bah, on n'a pas eu le coeur de lui imposer de continuer.
Quand on sent mal son enfant, c'est dur je trouve!

Tu as pu parler avec le/la CPE ou l'infirmière scolaire ?

Il ne peut pas trouver les mêmes activités chez vous?
_________________
98 coquette 99 coquette 01 coquette 03 coquette 07 coquette 11 coquette
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
booboon
Jarrêtequandjeveux
Jarrêtequandjeveux


Inscrit le: 20 Juil 2005
Messages: 24420

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 12:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Notre fils a été interne en 6° et n'aimait vraiment pas ça.... dans ce que tu expliques je retiens surtout qu'il aime vraiment ce qu'il fait, alors je mettrais en place différentes choses :
- on lui avait permis le dimanche soir de rester veiller plus tard que ses frères et soeurs par exemple
-apporter un doudou/phot quelque chose qui lui rappelle la maison à lal'internat
- inviter des copains d'internat à la maison, essayer de se rapprocher d'autres familles;


si 'jai d'autres idées je continue plus tard clin d'oeil
_________________
"Si un bureau désorganisé est le signe d'un esprit désorganisé, que dire d'un bureau vide ?"(Einstein)
"Croire en Dieu ce n'est pas croire que Dieu existe, c'est croire que j'existe pour Dieu" (Georgette Blaquière)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marinaq
Jarrêtequandjeveux
Jarrêtequandjeveux


Inscrit le: 03 Mar 2005
Messages: 21711
Localisation: ici...ou là, de ci, de là, par ci, par là !...

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 12:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La décision est difficile à prendre triste
Nous avons vécu une expérience d'internat avec N°3, mais il était plus grand, il était en 4 ème clin d'oeil
Ce qui a été difficile c'est les retours le week end, il se sentait exclu de la vie de famille triste il a fallu le rassurer +++

Il faut peut être trouver avec lui un rituel qui l'aide à passer le cap des 2 premiers jours....ou voir avec le collège pour qu'il soit + accompagné à ce moment là ? Lui trouver un "tuteur" dans les grands du collège qui l'aide, lui parle, .....?
A te lire on sent qu'il a quand même envie de continuer clin d'oeil
_________________
La vie, c'est comme la bicyclette, il faut avancer pour ne pas tomber....
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LAB
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 10 Mar 2006
Messages: 12968
Localisation: dans la boucle

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 1:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

marinaq a écrit:
La décision est difficile à prendre triste
Nous avons vécu une expérience d'internat avec N°3, mais il était plus grand, il était en 4 ème clin d'oeil
Ce qui a été difficile c'est les retours le week end, il se sentait exclu de la vie de famille triste il a fallu le rassurer +++

Il faut peut être trouver avec lui un rituel qui l'aide à passer le cap des 2 premiers jours....ou voir avec le collège pour qu'il soit + accompagné à ce moment là ? Lui trouver un "tuteur" dans les grands du collège qui l'aide, lui parle, .....?
A te lire on sent qu'il a quand même envie de continuer clin d'oeil

Pareil.
De mon temps il n'y avait pas de portable, donc les parents n'en savaient rien, et on était toutes dans la même galère.
En étant interne on est effectivement un peu "à côté" de la famille c'est sûr, c'est un peu le prix à payer. Je m'en suis aperçue au décès de mes parents, j'ai réalisé la distance qu'il y avait avec mes frères. A l'internat je ne m'en rendais pas compte, je vivais ma vie, c'est tout.
_________________
Pour rire, ça fait du bien: http://www.legorafi.fr/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
figualix
Déesse du forum !
Déesse du forum !


Inscrit le: 28 Sep 2004
Messages: 5629
Localisation: Loin de tout, mais à côté de plusieurs MM !

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 2:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

LAB a écrit:
marinaq a écrit:
La décision est difficile à prendre triste
Nous avons vécu une expérience d'internat avec N°3, mais il était plus grand, il était en 4 ème clin d'oeil
Ce qui a été difficile c'est les retours le week end, il se sentait exclu de la vie de famille triste il a fallu le rassurer +++

Il faut peut être trouver avec lui un rituel qui l'aide à passer le cap des 2 premiers jours....ou voir avec le collège pour qu'il soit + accompagné à ce moment là ? Lui trouver un "tuteur" dans les grands du collège qui l'aide, lui parle, .....?
A te lire on sent qu'il a quand même envie de continuer clin d'oeil

Pareil.
De mon temps il n'y avait pas de portable, donc les parents n'en savaient rien, et on était toutes dans la même galère.
En étant interne on est effectivement un peu "à côté" de la famille c'est sûr, c'est un peu le prix à payer. Je m'en suis aperçue au décès de mes parents, j'ai réalisé la distance qu'il y avait avec mes frères. A l'internat je ne m'en rendais pas compte, je vivais ma vie, c'est tout.


Idem, c'est l'époque qui veut cela. J'ai été en internat de la 6ème à la terminale, dur au début mais on s'y fait. J'en ai juste gardé un certain désamour des dimanches soirs. Après, si il a un projet qui le motive, il faut qu'il s'accroche à cela !
_________________
Des coquette et des se la joue

« L’homme n’est que poussière, c’est dire l’importance du plumeau. » A. Vialatte
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sara
Légende d'or
Légende d'or


Inscrit le: 19 Mai 2004
Messages: 3338
Localisation: Pyrénées

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 4:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci beaucoup pour toutes vos remarques !

Nous sommes en lien étroit avec les éducateurs de l'internat (extra et très à l'écoute) et la CPE : je leur ai écrit une lettre en début d'année pour leur faire part de mes doutes, ils m'appellent dès qu'il y a quelques chose à signaler.
Nous avons mis en place beaucoup de choses que vous évoquez : soirée cinéma le dimanche soir (à la maison, on mange plus tôt et on regarde tous les 6 un film), invitation de son copain de classe, on lui a acheté une radio avec écouteurs pour l'écouter le soir dans son lit (avec accord du surveillant)...
En fait c'est le seul 6ème garçon de l'internat et ça complique la situation.
Pour ce qui est de la vie de famille, c'est particulier cette année : l’aînée est interne elle aussi et la 2ème va partir 3 mois en Espagne, donc je ne crois pas qu'il se sente à l'écart, tout est chamboulé depuis septembre (moi même je suis à Toulouse un soir par semaine pour donner des cours...)
Nous allons cogiter encore grand sourire
_________________
Sara, 3 belettes et 1 belot
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alyssia
Légende d'or
Légende d'or


Inscrit le: 16 Oct 2011
Messages: 2352

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 6:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

LAB a écrit:

En étant interne on est effectivement un peu "à côté" de la famille c'est sûr, c'est un peu le prix à payer. Je m'en suis aperçue au décès de mes parents, j'ai réalisé la distance qu'il y avait avec mes frères. A l'internat je ne m'en rendais pas compte, je vivais ma vie, c'est tout.


Cette distance, tu l'as aussi dans les grandes fratries avec les aînées et les derniers. J'ai 15 ans de différence avec mon plus jeune frère. Ce sont vraiment 2 générations. On n'a pas de souvenirs communs: il n'était pas né quand j'étais enfant, je n'étais plus à la maison dès ses 4 ans.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
laurence
Jarrêtequandjeveux
Jarrêtequandjeveux


Inscrit le: 28 Nov 2003
Messages: 28298
Localisation: bretagne

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 6:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je trouve que le bénéfice (une demi journée de sport: vous n'avez pas de club de sport près de chez vous ?) ne vaut pas le sacrifice, parce qu'il est tout jeune encore. Alors bien sûr tant de gens l'ont fait et se sont habitués à la longue mais moi ça me tordrait le coeur. S'il veut finir l'année il termine mais après je ne pousserais pas à la roue honte
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Coquelicot.fr
Déesse du forum !
Déesse du forum !


Inscrit le: 30 Aoû 2008
Messages: 5818

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2018 7:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

laurence a écrit:
Je trouve que le bénéfice (une demi journée de sport: vous n'avez pas de club de sport près de chez vous ?) ne vaut pas le sacrifice, parce qu'il est tout jeune encore. Alors bien sûr tant de gens l'ont fait et se sont habitués à la longue mais moi ça me tordrait le coeur. S'il veut finir l'année il termine mais après je ne pousserais pas à la roue honte


Je serais plutôt comme cela aussi... Et je trouve que ça passe tellement vite, qu'ils arrivent tellement rapidement aux années d'études où ils quittent que je le laisserais profiter de la chaleur de la maison. honte

Mais Daniel Pennac, lui, a tiré avantage de ses jeunes années d'internat! Comme quoi! grand sourire http://www.telerama.fr/enfants/daniel-pennac-si-vous-croyez-un-enfant-qui-vous-dit-quil-naime-pas-lire,-alors-il-est-foutu,n5446579.php
_________________
Ravie d'avoir une grande famille!
http://grandirpresduchataignier.com/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
jogadel
Déesse du forum !
Déesse du forum !


Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 4852
Localisation: Sous le vent

MessagePosté le: Dim Jan 21, 2018 8:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

J’ai été interné en sixième et je n’en suis pas arrivé à m’acclimater de la situation. Tout allait bien en cours , j’avais des amis, mais rien à faire.
Mes parents m’ont demandé mon avis mais j’en n’etais Pas assez mûre pour le donner, je n’en conñaissais pas non plus autre chose que mon collège donc pas de point de comparaison.
Ils ont décidé de me faire terminer ma scolarité au collège de secteur. J’y ai passé mes plus belles années.
En seconde je suis retournée en internat sans aucun soucis, j’etais prête.
Je pense que l’internat est vraiment une question de maturité et de motivation intraseque. Je n’avais ni l’une ni l’autre. C’etait Le choix de ma mère pour me mettre dans un établissement réputé.
Moi j’ai nettement préféré mon deuxième collège, plus vivant , plus joyeux, plus respectueux dans les faits et surtout j’avais plus de liberté et de de me dépenser physiquement. L’internat, même avec des options sport c’est pas top pour la dépense physique.
_________________
matelot 97, 99, 04, 07

http://ressourcest21.canalblog.com/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LAB
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 10 Mar 2006
Messages: 12968
Localisation: dans la boucle

MessagePosté le: Dim Jan 21, 2018 10:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui c'est une question de maturité, aussi une question de choix. Pour ma part c'était me lever à 6h30, attendre le bus dans la nuit et le froid, rentrer le soir à pas d'heure, être toute seule pour faire ses devoirs, si je n'avais pas été interne je suis sûre que je n'aurais pas fait la même scolarité, donc le choix a été vite fait, en 5eme au moment où j'aurais pu prendre le bus, sans changer de collège.
Seule sara sait à quel point son fils est malheureux le dimanche soir. Pour moi le portable est piégeux, ça n'aide pas à se séparer.
_________________
Pour rire, ça fait du bien: http://www.legorafi.fr/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
LAB
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 10 Mar 2006
Messages: 12968
Localisation: dans la boucle

MessagePosté le: Dim Jan 21, 2018 10:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Alyssia a écrit:
LAB a écrit:

En étant interne on est effectivement un peu "à côté" de la famille c'est sûr, c'est un peu le prix à payer. Je m'en suis aperçue au décès de mes parents, j'ai réalisé la distance qu'il y avait avec mes frères. A l'internat je ne m'en rendais pas compte, je vivais ma vie, c'est tout.


Cette distance, tu l'as aussi dans les grandes fratries avec les aînées et les derniers. J'ai 15 ans de différence avec mon plus jeune frère. Ce sont vraiment 2 générations. On n'a pas de souvenirs communs: il n'était pas né quand j'étais enfant, je n'étais plus à la maison dès ses 4 ans.


C'est vrai.
_________________
Pour rire, ça fait du bien: http://www.legorafi.fr/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
laurence
Jarrêtequandjeveux
Jarrêtequandjeveux


Inscrit le: 28 Nov 2003
Messages: 28298
Localisation: bretagne

MessagePosté le: Dim Jan 21, 2018 11:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je m'illusionne peut-être mais je trouve que sur ce point là en particulier ça n'est pas vrai.
Il y a 15 ans entre Marguerite et Charlotte, 17 ans avec mon ainé. Bien sûr elle partage moins qu'avec ses deux frères plus proches en âge. Pour autant ils ont des souvenirs communs, de vacances notamment, et sa grande soeur lui apprend à faire du roller, son frère lui concocte des problèmes de maths, ils font des parties de Mario kart ou de Just Dance "intergénérationnelles", les grands vont conseiller les petits sur les livres qu'ils ont aimés, ils se cotisent à huit pour nous acheter un cadeau à Noël, se sont fait prendre en photo à huit, en secret, pour nous les offrir à la fête des mères/pères...
C'est un autre genre de relation de grand à petit, mais une relation très riche aussi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gwenaelle
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 04 Déc 2003
Messages: 17800

MessagePosté le: Dim Jan 21, 2018 12:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

14 ans d'écart entre notre aînée et notre dernière et même ressenti que Laurence clin d'oeil
Chez nous la fratrie est super liée.Notre n°1 et n°5 sont de grosses lectrices et il n'y a pas une semaine où elles ne s'appellent pas pour échanger sur les livres.
Créer des moments de partage est vital pour nous d'où l'importance de partir régulièrement en vacances en famille complète.
_________________
98 coquette 99 coquette 01 coquette 03 coquette 07 coquette 11 coquette
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LAB
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 10 Mar 2006
Messages: 12968
Localisation: dans la boucle

MessagePosté le: Dim Jan 21, 2018 1:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce n'est pas dans ce sens là que je le vois. Nos souvenirs des parents ne sont pas les mêmes, les ressentis sur l'ambiance familiale non plus, ce n'est pas forcément une question d'entente avec les frères et soeurs.
_________________
Pour rire, ça fait du bien: http://www.legorafi.fr/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
bibounette80
Déesse du forum !
Déesse du forum !


Inscrit le: 18 Mai 2009
Messages: 6150

MessagePosté le: Dim Jan 21, 2018 8:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis moi même partie en internat en 6ème et je ne saurais quoi te conseiller même si j'étais un peu dans la même situation que ton fils et même avec le recul et mon recul de maman maintenant!!

Ca s'est plutôt mal passé au collège, je pleurais aussi souvent le soir au téléphone en appelant mes parents (à la cabine!).

Pour moi ce n'était pas le manque de mes parents mais le fait que je n'étais pas avec des filles qui me correspondaient, j'étais trop sérieuse et je n'avais pas de copines en gros.
Mes parents ont hésité à me faire revenir au collège de secteur, mais vu le collège je n'étais pas plus motivée! Avec le recul ni l'un ni l'autre ne me convenaient en fait!
_________________
http://autrement01.blogspot.fr/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Quit62
Déesse du forum !
Déesse du forum !


Inscrit le: 02 Juin 2005
Messages: 6008

MessagePosté le: Lun Jan 22, 2018 10:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je trouve que ce qui ressort des échanges c'est son absence de copain de 6ème. En fait, j'ai l'impression que votre absence n'est pas compensée affectivement et que c'est ce qui est dur.... Il aurait un binôme ça irait.
A t il des copains externes ? possibilité de sortir en famille d'accueil un soir par semaine par ex. ?
_________________
Quit-au-soleil - 2 minettes (avril 2001 et janvier 2003) et 1 mec (avril 2004).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
  | Voir le sujet précédent | Voir le sujet suivant | Version imprimable  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet  toutes les discussions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

Maximômes topic RSS feed 


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 79233 / 0