Retour au site Maximomes Maximômes
Le forum des familles nombreuses !
 
 FAQ | Rechercher |  Liste des Membres |  Groupes d'utilisateurs 
 Profil | Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 S'enregistrer |  Connexion 
Il y a actuellement 0 utilisateur(s) sur le Chat    [ Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour rejoindre le Chat ]
Parcoursup 2019
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 19, 20, 21, 22, 23  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet  toutes les discussions
  | Voir le sujet précédent | Voir le sujet suivant | Version imprimable 
Auteur Message
Momo777
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 09 Nov 2007
Messages: 14491

MessagePosté le: Lun Juin 03, 2019 9:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

ingrid (le retour...) a écrit:
Momo777 a écrit:
phanou a écrit:
Chez nous aussi c'est la grande hésitation .
Marie a un très bon bulletin . Mais elle a toujours voulu être ou prof de littérature ou de philosophie .
Elle est prise en prépa à Blomet et à mon avis, elle sera prise d'en d'autres .
Ses profs, nous, ses amis pensons qu'elle a le niveau pour suivre, mais elle , elle a très peur de la pression . Elle travaille très bien au quotidien , toute seule mais parce qu'elle choisit de travailler . La prépa de Blomet lui irait très bien philo, littérature, Histoire et toutes les matières qu'elle aime sauf allemand . Je ne sais pas trop si je dois pousser pour la prépa au moins 1 an. Sans que nous , nous lui mettions la pression . D'un autre coté, si elle a le niveau, elle sera heureuse . Je doute


Je suis mal placée pour te conseiller. honte Mais si jamais elle ne réussirait pas dans cette prépa (trop de stress ou autre), rien ne l'empêcherait de changer au bout d'un an? Et cette année ne serait pas une année de perdu, elle lui apportera quelque-chose pour sa future formation si elle décide de ne pas y rester (je crois qu'une prépa c'est sur 2 ans?) honte Je pense que je l'encouragerais gentiment à tenter cette prépa - quitte à prévoir un Plan B pour dans un an si elle voit que cela ne lui plaît/convient pas.

Pas facile!


Objectivement, oui, on peut considérer qu'on a n'a rien à perdre mais il faut aussi considérer les aspects négatifs d'une telle expérience : fatigue, stress, sentiment d'échec (quand tu tu prends des notes déplorables)... C'est également valable en cas de réussite, d'ailleurs. Chez nous, c'est ce qui freine ++ mon aîné qui se dirigera certainement plus vers la fac.


Oui, tu n'as pas tort... je me disais juste que si je n'ai pas cette pression "je dois absolument réussir sinon ma vie est fichue", je serais un peu plus détachée et moins déçue si finalement cela ne marche pas. Le stress étant surtout présent si on se dit que si on ne réussit pas, on n'aura pas d'autre chance, on est un raté etc.

C'est sûr que si un(e) jeune ne se sent pas capable de supporter cette pression, mieux vaut opter pour la fac.
_________________
Trois Bisounours: je me fais les ongles (2002), fille (2005) et prêt(e) pour la bagarre (2007)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
phanou
Jarrêtequandjeveux
Jarrêtequandjeveux


Inscrit le: 09 Fév 2005
Messages: 20186
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Juin 03, 2019 11:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Elle est prise aussi en prépa dans le public à Molière .
ses profs lui ont dit qu'elle avait le niveau et qu'elle pouvait rejoindre la fac sans problème .
Ma fille refuse de se mettre la pression . Je pense que c'est mieux qui si elle était hyper sensible et perfectionniste ...
Je crois qu'elle a quand même envie d essayer . L'avantage de Molière c'est que c'est à 20 min à pied de la maison
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
ingrid (le retour...)
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 13259

MessagePosté le: Lun Juin 03, 2019 12:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Momo777 a écrit:
ingrid (le retour...) a écrit:
Momo777 a écrit:
phanou a écrit:
Chez nous aussi c'est la grande hésitation .
Marie a un très bon bulletin . Mais elle a toujours voulu être ou prof de littérature ou de philosophie .
Elle est prise en prépa à Blomet et à mon avis, elle sera prise d'en d'autres .
Ses profs, nous, ses amis pensons qu'elle a le niveau pour suivre, mais elle , elle a très peur de la pression . Elle travaille très bien au quotidien , toute seule mais parce qu'elle choisit de travailler . La prépa de Blomet lui irait très bien philo, littérature, Histoire et toutes les matières qu'elle aime sauf allemand . Je ne sais pas trop si je dois pousser pour la prépa au moins 1 an. Sans que nous , nous lui mettions la pression . D'un autre coté, si elle a le niveau, elle sera heureuse . Je doute


Je suis mal placée pour te conseiller. honte Mais si jamais elle ne réussirait pas dans cette prépa (trop de stress ou autre), rien ne l'empêcherait de changer au bout d'un an? Et cette année ne serait pas une année de perdu, elle lui apportera quelque-chose pour sa future formation si elle décide de ne pas y rester (je crois qu'une prépa c'est sur 2 ans?) honte Je pense que je l'encouragerais gentiment à tenter cette prépa - quitte à prévoir un Plan B pour dans un an si elle voit que cela ne lui plaît/convient pas.

Pas facile!


Objectivement, oui, on peut considérer qu'on a n'a rien à perdre mais il faut aussi considérer les aspects négatifs d'une telle expérience : fatigue, stress, sentiment d'échec (quand tu tu prends des notes déplorables)... C'est également valable en cas de réussite, d'ailleurs. Chez nous, c'est ce qui freine ++ mon aîné qui se dirigera certainement plus vers la fac.


Oui, tu n'as pas tort... je me disais juste que si je n'ai pas cette pression "je dois absolument réussir sinon ma vie est fichue", je serais un peu plus détachée et moins déçue si finalement cela ne marche pas. Le stress étant surtout présent si on se dit que si on ne réussit pas, on n'aura pas d'autre chance, on est un raté etc.

C'est sûr que si un(e) jeune ne se sent pas capable de supporter cette pression, mieux vaut opter pour la fac.


... il y a aussi ceux qui veulent prendre du bon temps et qui ont beaucoup d'autres centres d'intérêt. Mon fils (toujours lui sourit ) fait du tir à l'arc, du kite surf, il sera bientôt moniteur de voile... Opter pour un parcours très sélectif, c'est forcément renoncer à au moins l'une de ses choses. Il y a des jeunes prêts à faire le sacrifice et d'autres pour qui les loisirs sont trop importants.
_________________
Avec trop, on se perd. Avec moins on se trouve. Tchouang Tseu
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LAB
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 10 Mar 2006
Messages: 14392
Localisation: dans la boucle

MessagePosté le: Lun Juin 03, 2019 12:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ingrid (le retour...) a écrit:
Momo777 a écrit:
ingrid (le retour...) a écrit:
Momo777 a écrit:
phanou a écrit:
Chez nous aussi c'est la grande hésitation .
Marie a un très bon bulletin . Mais elle a toujours voulu être ou prof de littérature ou de philosophie .
Elle est prise en prépa à Blomet et à mon avis, elle sera prise d'en d'autres .
Ses profs, nous, ses amis pensons qu'elle a le niveau pour suivre, mais elle , elle a très peur de la pression . Elle travaille très bien au quotidien , toute seule mais parce qu'elle choisit de travailler . La prépa de Blomet lui irait très bien philo, littérature, Histoire et toutes les matières qu'elle aime sauf allemand . Je ne sais pas trop si je dois pousser pour la prépa au moins 1 an. Sans que nous , nous lui mettions la pression . D'un autre coté, si elle a le niveau, elle sera heureuse . Je doute


Je suis mal placée pour te conseiller. honte Mais si jamais elle ne réussirait pas dans cette prépa (trop de stress ou autre), rien ne l'empêcherait de changer au bout d'un an? Et cette année ne serait pas une année de perdu, elle lui apportera quelque-chose pour sa future formation si elle décide de ne pas y rester (je crois qu'une prépa c'est sur 2 ans?) honte Je pense que je l'encouragerais gentiment à tenter cette prépa - quitte à prévoir un Plan B pour dans un an si elle voit que cela ne lui plaît/convient pas.

Pas facile!


Objectivement, oui, on peut considérer qu'on a n'a rien à perdre mais il faut aussi considérer les aspects négatifs d'une telle expérience : fatigue, stress, sentiment d'échec (quand tu tu prends des notes déplorables)... C'est également valable en cas de réussite, d'ailleurs. Chez nous, c'est ce qui freine ++ mon aîné qui se dirigera certainement plus vers la fac.


Oui, tu n'as pas tort... je me disais juste que si je n'ai pas cette pression "je dois absolument réussir sinon ma vie est fichue", je serais un peu plus détachée et moins déçue si finalement cela ne marche pas. Le stress étant surtout présent si on se dit que si on ne réussit pas, on n'aura pas d'autre chance, on est un raté etc.

C'est sûr que si un(e) jeune ne se sent pas capable de supporter cette pression, mieux vaut opter pour la fac.


... il y a aussi ceux qui veulent prendre du bon temps et qui ont beaucoup d'autres centres d'intérêt. Mon fils (toujours lui sourit ) fait du tir à l'arc, du kite surf, il sera bientôt moniteur de voile... Opter pour un parcours très sélectif, c'est forcément renoncer à au moins l'une de ses choses. Il y a des jeunes prêts à faire le sacrifice et d'autres pour qui les loisirs sont trop importants.

Complètement d'accord, mon fils a du arrêter le sport faute de temps, cependant certains arrivent à tout cumuler.
Pour rentrer en prépa il faut aussi avoir envie de rester dans un système très scolaire, où tout est très encadré, la fac offre plus de liberté pour s'organiser.
_________________
"La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'experience trompeuse, le jugement difficile." Hippocrate
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Momo777
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 09 Nov 2007
Messages: 14491

MessagePosté le: Lun Juin 03, 2019 5:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

LAB a écrit:
ingrid (le retour...) a écrit:
Momo777 a écrit:
ingrid (le retour...) a écrit:
Momo777 a écrit:
phanou a écrit:
Chez nous aussi c'est la grande hésitation .
Marie a un très bon bulletin . Mais elle a toujours voulu être ou prof de littérature ou de philosophie .
Elle est prise en prépa à Blomet et à mon avis, elle sera prise d'en d'autres .
Ses profs, nous, ses amis pensons qu'elle a le niveau pour suivre, mais elle , elle a très peur de la pression . Elle travaille très bien au quotidien , toute seule mais parce qu'elle choisit de travailler . La prépa de Blomet lui irait très bien philo, littérature, Histoire et toutes les matières qu'elle aime sauf allemand . Je ne sais pas trop si je dois pousser pour la prépa au moins 1 an. Sans que nous , nous lui mettions la pression . D'un autre coté, si elle a le niveau, elle sera heureuse . Je doute


Je suis mal placée pour te conseiller. honte Mais si jamais elle ne réussirait pas dans cette prépa (trop de stress ou autre), rien ne l'empêcherait de changer au bout d'un an? Et cette année ne serait pas une année de perdu, elle lui apportera quelque-chose pour sa future formation si elle décide de ne pas y rester (je crois qu'une prépa c'est sur 2 ans?) honte Je pense que je l'encouragerais gentiment à tenter cette prépa - quitte à prévoir un Plan B pour dans un an si elle voit que cela ne lui plaît/convient pas.

Pas facile!


Objectivement, oui, on peut considérer qu'on a n'a rien à perdre mais il faut aussi considérer les aspects négatifs d'une telle expérience : fatigue, stress, sentiment d'échec (quand tu tu prends des notes déplorables)... C'est également valable en cas de réussite, d'ailleurs. Chez nous, c'est ce qui freine ++ mon aîné qui se dirigera certainement plus vers la fac.


Oui, tu n'as pas tort... je me disais juste que si je n'ai pas cette pression "je dois absolument réussir sinon ma vie est fichue", je serais un peu plus détachée et moins déçue si finalement cela ne marche pas. Le stress étant surtout présent si on se dit que si on ne réussit pas, on n'aura pas d'autre chance, on est un raté etc.

C'est sûr que si un(e) jeune ne se sent pas capable de supporter cette pression, mieux vaut opter pour la fac.


... il y a aussi ceux qui veulent prendre du bon temps et qui ont beaucoup d'autres centres d'intérêt. Mon fils (toujours lui sourit ) fait du tir à l'arc, du kite surf, il sera bientôt moniteur de voile... Opter pour un parcours très sélectif, c'est forcément renoncer à au moins l'une de ses choses. Il y a des jeunes prêts à faire le sacrifice et d'autres pour qui les loisirs sont trop importants.

Complètement d'accord, mon fils a du arrêter le sport faute de temps, cependant certains arrivent à tout cumuler.
Pour rentrer en prépa il faut aussi avoir envie de rester dans un système très scolaire, où tout est très encadré, la fac offre plus de liberté pour s'organiser.


En gros, cela dépend vraiment du caractère et des envies de chacun si je comprends bien grand sourire J'ai lu un article sur les prépas et effectivement, les jeunes n'ont pas l'air d'avoir beaucoup de temps libre. Je crois qu'ils proposent tout de même du sport pour qu'ils puissent se défouler. Si c'est cela, je ne presserais pas et je laisserais le choix...

Après, la fac ne conviendra peut-être pas à ceux qui ont besoin d'un cadre sans quoi ils vont sécher ou être tout le temps en retard... pff n'importe quoi
_________________
Trois Bisounours: je me fais les ongles (2002), fille (2005) et prêt(e) pour la bagarre (2007)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Momo777
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 09 Nov 2007
Messages: 14491

MessagePosté le: Lun Juin 03, 2019 5:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

phanou a écrit:
Elle est prise aussi en prépa dans le public à Molière .
ses profs lui ont dit qu'elle avait le niveau et qu'elle pouvait rejoindre la fac sans problème .
Ma fille refuse de se mettre la pression . Je pense que c'est mieux qui si elle était hyper sensible et perfectionniste ...
Je crois qu'elle a quand même envie d essayer . L'avantage de Molière c'est que c'est à 20 min à pied de la maison


Ce serait bien d'être à côté de la maison, non? Déjà elle n'aurait pas beaucoup de trajet, pas d'internat... grand sourire
_________________
Trois Bisounours: je me fais les ongles (2002), fille (2005) et prêt(e) pour la bagarre (2007)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ingrid (le retour...)
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 13259

MessagePosté le: Mar Juin 04, 2019 7:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Momo777 a écrit:
LAB a écrit:
ingrid (le retour...) a écrit:
Momo777 a écrit:
ingrid (le retour...) a écrit:
Momo777 a écrit:
phanou a écrit:
Chez nous aussi c'est la grande hésitation .
Marie a un très bon bulletin . Mais elle a toujours voulu être ou prof de littérature ou de philosophie .
Elle est prise en prépa à Blomet et à mon avis, elle sera prise d'en d'autres .
Ses profs, nous, ses amis pensons qu'elle a le niveau pour suivre, mais elle , elle a très peur de la pression . Elle travaille très bien au quotidien , toute seule mais parce qu'elle choisit de travailler . La prépa de Blomet lui irait très bien philo, littérature, Histoire et toutes les matières qu'elle aime sauf allemand . Je ne sais pas trop si je dois pousser pour la prépa au moins 1 an. Sans que nous , nous lui mettions la pression . D'un autre coté, si elle a le niveau, elle sera heureuse . Je doute


Je suis mal placée pour te conseiller. honte Mais si jamais elle ne réussirait pas dans cette prépa (trop de stress ou autre), rien ne l'empêcherait de changer au bout d'un an? Et cette année ne serait pas une année de perdu, elle lui apportera quelque-chose pour sa future formation si elle décide de ne pas y rester (je crois qu'une prépa c'est sur 2 ans?) honte Je pense que je l'encouragerais gentiment à tenter cette prépa - quitte à prévoir un Plan B pour dans un an si elle voit que cela ne lui plaît/convient pas.

Pas facile!


Objectivement, oui, on peut considérer qu'on a n'a rien à perdre mais il faut aussi considérer les aspects négatifs d'une telle expérience : fatigue, stress, sentiment d'échec (quand tu tu prends des notes déplorables)... C'est également valable en cas de réussite, d'ailleurs. Chez nous, c'est ce qui freine ++ mon aîné qui se dirigera certainement plus vers la fac.


Oui, tu n'as pas tort... je me disais juste que si je n'ai pas cette pression "je dois absolument réussir sinon ma vie est fichue", je serais un peu plus détachée et moins déçue si finalement cela ne marche pas. Le stress étant surtout présent si on se dit que si on ne réussit pas, on n'aura pas d'autre chance, on est un raté etc.

C'est sûr que si un(e) jeune ne se sent pas capable de supporter cette pression, mieux vaut opter pour la fac.


... il y a aussi ceux qui veulent prendre du bon temps et qui ont beaucoup d'autres centres d'intérêt. Mon fils (toujours lui sourit ) fait du tir à l'arc, du kite surf, il sera bientôt moniteur de voile... Opter pour un parcours très sélectif, c'est forcément renoncer à au moins l'une de ses choses. Il y a des jeunes prêts à faire le sacrifice et d'autres pour qui les loisirs sont trop importants.

Complètement d'accord, mon fils a du arrêter le sport faute de temps, cependant certains arrivent à tout cumuler.
Pour rentrer en prépa il faut aussi avoir envie de rester dans un système très scolaire, où tout est très encadré, la fac offre plus de liberté pour s'organiser.


En gros, cela dépend vraiment du caractère et des envies de chacun si je comprends bien grand sourire J'ai lu un article sur les prépas et effectivement, les jeunes n'ont pas l'air d'avoir beaucoup de temps libre. Je crois qu'ils proposent tout de même du sport pour qu'ils puissent se défouler. Si c'est cela, je ne presserais pas et je laisserais le choix...

Après, la fac ne conviendra peut-être pas à ceux qui ont besoin d'un cadre sans quoi ils vont sécher ou être tout le temps en retard... pff n'importe quoi


Il ne faut quand même pas oublier que ce sont de jeunes adultes qui on normalement conscience que leurs études déterminent le début de leur vie professionnelle... Nous, on a prévenu qu'il était hors de question qu'ils jouent les parasites et qu'on ne financerait pas des années "club med".
_________________
Avec trop, on se perd. Avec moins on se trouve. Tchouang Tseu
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Charlotte
Déesse du forum !
Déesse du forum !


Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 6007
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Juin 04, 2019 8:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

La première année de fac est difficile il faut s’accrocher et être motivé ne pas choisir une filière par défaut...Seuls un peu plus de 40% des étudiants franchissent le cap de la première année. Bon après c’est une moyenne ça dépend des facs et de la filière choisie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marinaq
Jarrêtequandjeveux
Jarrêtequandjeveux


Inscrit le: 03 Mar 2005
Messages: 23697
Localisation: ici...ou là, de ci, de là, par ci, par là !...

MessagePosté le: Mar Juin 04, 2019 8:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Charlotte a écrit:
La première année de fac est difficile il faut s’accrocher et être motivé ne pas choisir une filière par défaut...Seuls un peu plus de 40% des étudiants franchissent le cap de la première année. Bon après c’est une moyenne ça dépend des facs et de la filière choisie.


+ 1
_________________
La vie, c'est comme la bicyclette, il faut avancer pour ne pas tomber....
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Momo777
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 09 Nov 2007
Messages: 14491

MessagePosté le: Mar Juin 04, 2019 1:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ingrid (le retour...) a écrit:

Il ne faut quand même pas oublier que ce sont de jeunes adultes qui on normalement conscience que leurs études déterminent le début de leur vie professionnelle... Nous, on a prévenu qu'il était hors de question qu'ils jouent les parasites et qu'on ne financerait pas des années "club med".


Certes... mais je me pose la question (n'ayant pas encore d'enfant majeur à la maison): est-ce que c'est parce que ce sont de jeunes adultes qu'ils sont réellement conscients de ça et qu'ils vont se dire "allez, je retrousse les manches"? J'ai hélas dans mon entourage des jeunes adultes dont on dirait qu'ils ne sont pas mûrs pour un sou - aujourd'hui, c'est la veille du bac, ils passent leur temps à dormir ou à sortir au lieu de réviser, demain, ce sera la fac, ils vont faire un peu l'école buissonnière par-ci par-là et quand maman fait une réflexion, ils diront "t'inquiète, je gère" pff n'importe quoi Il est clair qu'au moment de passer aux études supérieurs, ils devraient savoir à quoi ils s'engagent et être motivés - hélas, j'entends beaucoup le contraire aussi (à ne pas parler d'une de mes amies qui donne des cours en BTS et qui me décris sa classe comme un véritable champ de foire... très étonné(e)

Je pense que la motivation reste le moteur principal, d'où l'importance de mûrement réfléchir avant de choisir ses études... pas facile! soupire
_________________
Trois Bisounours: je me fais les ongles (2002), fille (2005) et prêt(e) pour la bagarre (2007)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LAB
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 10 Mar 2006
Messages: 14392
Localisation: dans la boucle

MessagePosté le: Mar Juin 04, 2019 1:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

marinaq a écrit:
Charlotte a écrit:
La première année de fac est difficile il faut s’accrocher et être motivé ne pas choisir une filière par défaut...Seuls un peu plus de 40% des étudiants franchissent le cap de la première année. Bon après c’est une moyenne ça dépend des facs et de la filière choisie.


+ 1

Les pas motivés ne choisissent pas une prépa, choisir la fac ne veut pas dire ne pas travailler, mais travailler différemment d une prépa et sur longtemps..
_________________
"La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'experience trompeuse, le jugement difficile." Hippocrate
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kiki
Déesse du forum !
Déesse du forum !


Inscrit le: 30 Juil 2007
Messages: 4817

MessagePosté le: Mer Juin 05, 2019 9:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ma fille a été prise au staps et en licence de maths, elle a choisi la licence sourit
_________________
kiki maman de 4 princesses et d'un petit prince.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Quit62
Déesse du forum !
Déesse du forum !


Inscrit le: 02 Juin 2005
Messages: 6288

MessagePosté le: Mer Juin 05, 2019 9:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Super kiki !

Ingrid : on dit tous qu'on ne financera pas des années club med, mais que fait on quand on a des enfants qui partent en cacahuètes pendant leurs études ???? Franchement autour de moi, je vois des parents qui rament quelques années avec des enfants qui ne fichent plus rien ... la raison ? déception suite à un échec, remise en cause des premières certitudes sur leur futur métier rêvé, difficulté des études etc.... ils sont bien obligés de les soutenir ! et in fine ça finit par se débloquer ....et les résultats sont là. Moi aussi j'ai des principes, mais demain je ne peux jurer de rien avec mes enfants.
_________________
Quit-au-soleil - 2 minettes (avril 2001 et janvier 2003) et 1 mec (avril 2004).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Charlotte
Déesse du forum !
Déesse du forum !


Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 6007
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Juin 05, 2019 9:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Quit62 a écrit:
Super kiki !

Ingrid : on dit tous qu'on ne financera pas des années club med, mais que fait on quand on a des enfants qui partent en cacahuètes pendant leurs études ???? Franchement autour de moi, je vois des parents qui rament quelques années avec des enfants qui ne fichent plus rien ... la raison ? déception suite à un échec, remise en cause des premières certitudes sur leur futur métier rêvé, difficulté des études etc.... ils sont bien obligés de les soutenir ! et in fine ça finit par se débloquer ....et les résultats sont là. Moi aussi j'ai des principes, mais demain je ne peux jurer de rien avec mes enfants.


Exactement...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ingrid (le retour...)
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 13259

MessagePosté le: Mer Juin 05, 2019 10:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Quit62 a écrit:
Super kiki !

Ingrid : on dit tous qu'on ne financera pas des années club med, mais que fait on quand on a des enfants qui partent en cacahuètes pendant leurs études ???? Franchement autour de moi, je vois des parents qui rament quelques années avec des enfants qui ne fichent plus rien ... la raison ? déception suite à un échec, remise en cause des premières certitudes sur leur futur métier rêvé, difficulté des études etc.... ils sont bien obligés de les soutenir ! et in fine ça finit par se débloquer ....et les résultats sont là. Moi aussi j'ai des principes, mais demain je ne peux jurer de rien avec mes enfants.


Un enfant qui se trouve en difficulté, ça n'a rien a voir avec un gamin qui joue les touristes à la fac ou dans une école. Forcément, on le soutient. Moi, j'ai vu des gamins en école de commerce passer plus de temps au BDE qu'en cours. Voilà ce que j'appelle le club med.
_________________
Avec trop, on se perd. Avec moins on se trouve. Tchouang Tseu
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
laurence
Jarrêtequandjeveux
Jarrêtequandjeveux


Inscrit le: 28 Nov 2003
Messages: 29723
Localisation: bretagne

MessagePosté le: Mer Juin 05, 2019 11:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mon numéro 4 décompresse complètement de sa prépa en première année d'école d'ingé.
ça nous énerve pas mal en vrai, il ne nous parle que de week ends, (genre en Espagne et c'est trop cool car ils ont acheté de l'alcool pour les soirées moins cher...), des soirées, donc, du gala, de l'organisation du Cartel des mines, ne parait se spécialiser ou vouloir se spécialiser en rien sur le plan technique.
Bon après, son école fait partie des "généralistes" donc ça joue sans doute sur le dernier point, il co-dirige la Junior entreprise, fait partie du bureau des sports, assiste à des conférences, reçoit des correspondants américains... et pour l'instant a validé ses partiels.
Mais on trouve ça moyennement sérieux quand même, c'est loin et on n'a bien sûr aucune prise, mais s'il avait un jour un semestre à rattraper, on ne le paierait certainement pas..
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ingrid (le retour...)
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 13259

MessagePosté le: Mer Juin 05, 2019 11:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

laurence a écrit:
Mon numéro 4 décompresse complètement de sa prépa en première année d'école d'ingé.
ça nous énerve pas mal en vrai, il ne nous parle que de week ends, (genre en Espagne et c'est trop cool car ils ont acheté de l'alcool pour les soirées moins cher...), des soirées, donc, du gala, de l'organisation du Cartel des mines, ne parait se spécialiser ou vouloir se spécialiser en rien sur le plan technique.
Bon après, son école fait partie des "généralistes" donc ça joue sans doute sur le dernier point, il co-dirige la Junior entreprise, fait partie du bureau des sports, assiste à des conférences, reçoit des correspondants américains... et pour l'instant a validé ses partiels.
Mais on trouve ça moyennement sérieux quand même, c'est loin et on n'a bien sûr aucune prise, mais s'il avait un jour un semestre à rattraper, on ne le paierait certainement pas..


Voilà, c'est tout à fait ma façon de voir les choses. Un de nos neveux a fait ça pendant toute son école de commerce, il a été à la limite du redoublement. Je crois que si j'avais été ses parents, je lui aurais sérieusement soufflé dans les bronches.
_________________
Avec trop, on se perd. Avec moins on se trouve. Tchouang Tseu
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mirena
Jarrêtequandjeveux
Jarrêtequandjeveux


Inscrit le: 16 Nov 2003
Messages: 20674

MessagePosté le: Mer Juin 05, 2019 12:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ingrid (le retour...) a écrit:
laurence a écrit:
Mon numéro 4 décompresse complètement de sa prépa en première année d'école d'ingé.
ça nous énerve pas mal en vrai, il ne nous parle que de week ends, (genre en Espagne et c'est trop cool car ils ont acheté de l'alcool pour les soirées moins cher...), des soirées, donc, du gala, de l'organisation du Cartel des mines, ne parait se spécialiser ou vouloir se spécialiser en rien sur le plan technique.
Bon après, son école fait partie des "généralistes" donc ça joue sans doute sur le dernier point, il co-dirige la Junior entreprise, fait partie du bureau des sports, assiste à des conférences, reçoit des correspondants américains... et pour l'instant a validé ses partiels.
Mais on trouve ça moyennement sérieux quand même, c'est loin et on n'a bien sûr aucune prise, mais s'il avait un jour un semestre à rattraper, on ne le paierait certainement pas..


Voilà, c'est tout à fait ma façon de voir les choses. Un de nos neveux a fait ça pendant toute son école de commerce, il a été à la limite du redoublement. Je crois que si j'avais été ses parents, je lui aurais sérieusement soufflé dans les bronches.



Meme constat avec mon neveu en école de commerce il adore la vie parisienne et ses distractions bon il valide ses semestres et se paie lui même son école puisque orphelin clin d'oeil

Et Laurence ton infirmier a terminé ses études?
_________________
Crée une vie a l'intérieur de laquelle tu te sens bien, pas une vie qui parait bien de l'extérieur....
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gwenaelle
Naqueçaàfaire
Naqueçaàfaire


Inscrit le: 04 Déc 2003
Messages: 18917

MessagePosté le: Mer Juin 05, 2019 12:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai l'impression que c'est tjs comme ça dans les écoles de commerce,non?

Super pour ta fille Kiki grand sourire
_________________
98 coquette 99 coquette 01 coquette 03 coquette 07 coquette 11 coquette
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mirena
Jarrêtequandjeveux
Jarrêtequandjeveux


Inscrit le: 16 Nov 2003
Messages: 20674

MessagePosté le: Mer Juin 05, 2019 12:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Gwenaelle a écrit:
J'ai l'impression que c'est tjs comme ça dans les écoles de commerce,non?




oui je crois mon neveu me disait qu'il achéte surtout des adresses pour les stages, le logement et les emplois en fin d'études clin d'oeil
_________________
Crée une vie a l'intérieur de laquelle tu te sens bien, pas une vie qui parait bien de l'extérieur....
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
  | Voir le sujet précédent | Voir le sujet suivant | Version imprimable  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet  toutes les discussions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 19, 20, 21, 22, 23  Suivante
Page 20 sur 23

Maximômes topic RSS feed 


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 84544 / 0